Flexitarisme

Flexi... quoi ? FLE -XI – TA – RISME !

Nouvelle habitude de consommation alimentaire, le flexitarisme consiste à manger moins de viande et de poisson mais de bonne qualité, en végétalisant davantage son assiette. En clair, en variant davantage ses sources de protéines ! Une manière de consommer à la fois plus écologique et économique mais aussi plus qualitative et gourmande.

Petit lexique des termes « végé » : 

Végétaliens, pescetariens, vegan… familiariez-vous avec le jargon « veggie » :

  • Végétariens : personnes ayant un régime alimentaire excluant la consommation de chair animale (viande, poisson, fruits de mer).
  • Végétaliens : personnes ayant un régime alimentaire excluant la consommation de chair animale et tous les sous-produits d’origine animale (lait, œufs, miel, gélatine…).
  • Pescetariens : personnes ayant un régime alimentaire excluant la viande mais pas le poisson.
  • Vegan : personnes ayant un mode de vie qui bannit tout produit d’origine animale, alimentation mais également vêtements et chaussures (cuir, laine, soie), cosmétiques...

La viande chez Biocoop

Être flexitarien, c’est consommer moins de viande, mais la choisir de qualité et bio, évidemment ! Chez Biocoop, la viande certifiée bio est exclusivement d’origine France. Les animaux sont nés, élevés, abattus et transformés en France. De plus, Biocoop travaille avec 4 groupements de producteurs de viande, représentant au total 643 fermes en France.

En résumé, la viande bio chez Biocoop, c’est :

  • Un cahier des charges plus exigeants que le règlement européen
  • Des agriculteurs justement rémunérés
  • Des animaux nés, élevés, abattus et transformés en France
  • Une alimentation animale 100 % bio (sans OGM, ni produits phytosanitaires), gérée en autonomie par nos agriculteurs*
  • Un recours aux médecines douces privilégié pour soigner les animaux
  • Un équilibre des matières : c’est-à-dire la valorisation de l’ensemble des morceaux, et pas uniquement des parties nobles de la viande

Veau

Une viande qui se prête à tous types de préparations, des plus simples aux plus raffinées.

Volaille

Rôti, farci, grillé, poêlé… le poulet se cuisine de multiples façons.

Boeuf

Une viande qui offre une diversité de goûts et de textures, selon le morceau et le mode de cuisson choisis.

Page veau

Page volaille

Page boeuf

Porc

Peu grasse, cette viande s’adapte à tous types de préparation.

Agneau

Une viande goûteuse et simple à cuisiner.

Page PORC

Page agneau

Les produits sources de protéines végétales

Les produits sources de protéines végétales

 Soja, oléagineux, algues… découvrez le top 5 des produits sources de protéines végétales !

Plus de recettes ? Rendez-vous sur notre rubrique dédiée !

Tableau proteines vegetales
Tableau proteines animales

Equilibrer son alimentation veggie

Des protéines variées

Tofu, seitan, légumineuses, céréales complètes... Apprenez à les connaître et à les cuisiner, vos plats n’en seront que meilleurs !

Des fruits oléagineux

Amandes, graines de tournesol, noix du Brésil ou de cajou, les fruits oléagineux apportent des saveurs nouvelles et différentes en cuisine. Alors, soyez curieux et osez les cuisiner !

Pour en savoir plus, c’est ici !

Des huiles végétales

Ce n’est pas faute de l’entendre : varier les huiles est intéressant, sur le plan nutritionnel (1 à 3 cuillères/ jour). Colza, noisette, tournesol, coco, etc. à chaque huile son parfum, ses saveurs et son mode d’utilisation.

Pour en savoir plus, c’est ici !

Des légumes bio, frais, local et de saison

Les légumes bio, c’est des légumes sans OGM, sans pesticides, ni produits chimiques de synthèse.  Cultivés de saison, ils sont d’autant plus variés et riches en goûts. Autre avantage : ils sont produits LO-CA-LE-MENT (+/- 150 km de leur lien de vente), hors fruits et légumes exotiques, issus du commerce équitable Nord/ Sud. Pas d’excuses pour ne pas en consommer !

Pour en savoir plus, c’est ici !

 

Veiller à l’apport en B12

La vitamine B12 participe à la fabrication des globules rouges et au fonctionnement du système nerveux. Apport minimum recommandé : 2, 4 µg/ jour. Dans le cadre d’un régime flexitarien, le risque de carence en B12 – cause de fatigue et d’anémie –  est moindre car ce nutriment est présent dans la viande, le poisson ou encore les œufs. Outre les œufs, les végétariens peuvent combler leur apport en vitamine en consommant du fromage. Sans oublier, les algues, du tempeh ou des graines germées… Des aliments tolérés aussi par les végétaliens.

En pratique : le veggie dans mon quotidien 

A la place de…

Tableau Veggie

Explorer pas à pas de nouvelles recettes

gratin végétarien au tofu

© Keepeek

  1. Je commence par des produits prêts à consommer (galettes de céréales, poêlées végétariennes, saucisses végétales, tartinades...).
  2. J’essaie des produits semi préparés à cuisiner, comme le tofu, déjà assaisonné.
  3. Je choisis les produits bruts à cuisiner selon mes recettes préférées.

Varier les goûts et les couleurs en intégrant les fruits et légumes de saison !

Panier de légumes

© iStock

En plus d’être plein de saveurs, les fruits et légumes bio s’adaptent à tous types de préparations :  en version crus, cuits à la vapeur, sautés au wok ou encore mixés en purée ou en potage.

En mars, profitez des légumes de saison : asperge verte, betterave, céleri, champignon, chou-fleur, chou frisé, chou lisse, chou rave, courge, épinard, navet, radis. Et découvrez ou redécouvrez les légumes “oubliés’’ tels que la blette ! Céréales et légumineuses offrent aussi une grande diversité : riz complet, boulghour, pâtes ou légumineuses. Il suffit de se lancer !

Sublimer les plats avec des ingrédients fétiches !

  • Des petites graines de pavot, lin, courge, sésame, pour réveiller n’importe quel plat de légumes ou de céréales.
  • Des spécialités végétales pour remplacer la crème et créer des veloutés, des gratins, des quiches...
  • Des épices et des aromates variés, inspirés des cuisines du monde.
  • Des assaisonnements différents comme le shoyu, le tamari, le gomasio.

 

Autres aliments intéressants sur le plan nutritionnel :

 

  • La levure de bière

Si la véritable levure de bière est réservée à la fabrication exclusive de la boisson qui porte le même nom, la levure (en paillettes ou en flocons) dont nous parlons est quant à elle, obtenue à partir de champignons microscopiques permettant une fermentation. Elle peut être de deux types : active – ses effets sont bénéfiques sur la flore intestinale – ou inactive – elle renforce les ongles, les cheveux et la peau.

Sur le plan nutritionnel, elle est riche en protéines, vitamine B12 (faire renvoi dans le texte sur paragraphe consacré à la B12), minéraux (calcium, fer, magnésium…) et contient 8 acides aminés essentiels.

  • Le germe de blé

Obtenu lors du décorticage du grain de blé, le germe est riche en protéines, vitamines (B et E), minéraux et oligo-éléments (magnésium, phosphore, zinc…).  Il est accessible à tout public (femmes enceintes, sportifs…), à l’exception des personnes présentant des allergies et/ ou intolérance au gluten.

Il se consomme saupoudré sur des salades, céréales, plats principaux, desserts (yaourts, compotes…). Ou incorporer à des pâtes et autres tartes et gâteaux.

  • Les graines germées

Graines gérmées

© Keepeek

Aliments vivants, les graines germées sont appréciées pour leur qualité nutritive et leur digestibilité. A l’instar des jeunes pousses, ces graines constituent une source naturelle de micro nutriments (vitamines et oligo-éléments, notamment) et d’acides aminés essentiels, d’enzymes et de vitamines (A, B, C…). En sus, elles sont peu caloriques, avec un index glycémique faible.

Comment les consommer ? En accompagnement de crudités, dans une salade ou un plat chaud. Ou d’un müesli, pour varier votre petit-déjeuner !

Pour en savoir plus, c’est ici !

Découvrez nos produits avec « Ma recette veggie »