BIOCOOP

 Quelques cas concrets : le cacao São Tome & Principe de Kaoka et le sucre roux de Manduvira

Le cacao São Tome & Principe de Kaoka

Situation : îles de São Tomé & Principe (au large du Gabon).

Producteurs : 37 coopératives de petits producteurs sur São Tomé & Principe représentant 2_050 familles (soit 15 % de la population locale rurale).

Label : « Bio Partenaire » et « Agriculture Biologique ».

Projet : après l’Indépendance des deux îles en 1975, la culture decacao est à l’abandon. En 2001, Kaoka aide les producteurs à relancer cette culture. En 2004, création de la Cecab (coopérative d’exportation du cacao bio) regroupant les petits producteurs, aide technique par Kaoka et création d’infrastructures post-récolte (séchoirs solaires, caisses de fermentation…). Depuis 2009, aide à la rénovation des plantations.

Impact économique : Kaoka garantit aux producteurs un prix d’achat près de 40 % supérieur au cacao conventionnel, ainsi qu’un prix plancher en cas de marché défavorable : une garantie pour les producteurs de vendre la totalité de leur production, à un prix valorisant leur travail.

Impact social : en 2012, création d’un partenariat avec l’ASEPIC, association locale pour l’éducation des enfants et la promotion culturelle. Pour chaque tablette de chocolat noir Kaoka São Tomé achetée, 0,05 € reversé à l’association. Actions réalisées : rénovation des écoles, création de la première médiathèque du pays, création de jardins éducatifs.

Impact environnemental : formation aux techniques agrobiologiques et mise en place de la certification bio.

Manduriva
Le sucre roux de Manduvira

Situation : Arroyos y Esteros, au sud-ouest du Paraguay.

Producteurs : Coopérative de 939 membres représentant 20 000 personnes (membres de la coopérative et leurs familles).

Labels : « Agriculture Biologique », « Fairtrade Labelling Organization » et « Symbole des Producteurs Paysans ». Un label (SPP) qui défend les intérêts des petits producteurs et valorise l’agriculture paysanne.

Projet : Fondée en 1975, Manduvira réunit des petits producteurs Paraguayens propriétaires de leurs parcelles, pour mutualiser les coûts et offrir une aide collective. Elle a inauguré son usine de transformation labellisée SPP en 2014. A ce jour, c’est la seule coopérative de petits producteurs au monde à détenir son propre outil de transformation de sucre, permettant une meilleure traçabilité de la marchandise.

Impact économique : Grâce au label SPP, une prime de commerce équitable de 100$/t est versée à la coopérative, contre 80$/t pour d’autres labels. En commercialisant ce sucre, Biocoop permet de financer des projets de structuration de la coopérative et d’assurer des revenus supplémentaires aux producteurs.

Impact social : Services médicaux (dentistes, ophtalmologistes…), prêts, épargne et services de solidarité pour les producteurs. Dons d’uniformes et de matériel scolaire aux enfants des membres de la coopérative. Dons de fruits et légumes bio et de semences pour la consommation domestique. Formations sur diverses thématiques (santé, gestion administrative…). Cours de musique, danse et peinture pour les enfants de la communauté.

Impact environnemental : Formation des producteurs au commerce équitable, à l’agriculture biologique et à la protection de l’environnement : coopération, coordination et rotation des cultures, autonomie alimentaire, gestion des déchets, projet de reforestation en lien avec les écoles locales…